Coup de chaleur
santé au quotidien

Coup de chaleur

Douleur de la cheville
santé au quotidien

Douleur de la cheville

Laryngite
santé au quotidien

Laryngite

Syncope
santé au quotidien

Syncope

Zona
santé au quotidien

Zona

Sinusite
santé au quotidien

Sinusite

Urétéroscopie
santé au quotidien

Urétéroscopie

Hystéro-salpingographie
santé au quotidien

Hystéro-salpingographie

Démangeaisons de l'enfant
santé au quotidien

Démangeaisons de l'enfant

Hémiplégie
santé au quotidien

Hémiplégie

Examen bactériologique chez l'homme

Examen bactériologique chez l'homme

Cet examen microbiologique permet de détecter et d'analyser la présence de bactéries pathogènes au niveau des muqueuses génitales masculines.

Anatomie

Les muqueuses génitales de l'homme ne sont pas stériles. De nombreuses espèces bactériennes y prolifèrent constituant une flore protectrice : staphylocoques épidermidis, entérocoques, streptocoques non hémolytiques (qui ne détruisent pas les cellules sanguines). Celles-ci empêchent l'implantation d'autres bactéries pathogènes. Une perturbation de cette flore peut donc faciliter la survenue d'infections. La prise d'antibiotique, les troubles hormonaux, le diabète, ou la fatigue sont des facteurs de risque de déséquilibre de la flore.

Indications :

Ce test est prescrit en cas d'écoulement urétral, de lésions, rougeurs ou douleurs au niveau du gland, de brûlures à la miction, en cas d'infection sexuellement transmissible chez le ou la partenaire ou encore lors d'un contrôle après traitement.

Technique

L'examen bactériologique comprend un examen cytologique qui consiste à effectuer à l'aide du microscope l'étude des cellules présentes au sein de l'urètre.

Il comprend également un examen sur culture qui consiste à ensemencer un milieu de culture avec un prélèvement effectué sur la muqueuse génitale de l'homme. Les échantillons seront ensuite incubés à 37 °C pendant 24 heures afin qu'ils se développent.

A partir de ces cultures, les biologistes pourront identifier différents germes et voir s'ils correspondent à ceux qui sont observés au cours de l'examen microscopique.

Un antibiogramme (bactéries) ou un antifungigramme (champignon) pourront également être effectués en fonction des pathogènes identifiés afin de déterminer les souches auxquelles ils appartiennent. Ils sont utiles pour détecter certaines souches résistantes aux thérapeutiques habituelles et plus particulièrement aux antibiotiques.

Déroulé de l'examen :

Le prélèvement est effectué dans un laboratoire d'analyse avant tout traitement par antibiotiques ou antiseptiques. Le patient ne doit pas avoir uriné dans les deux heures précédentes.

Il s'effectue à l'aide d'un écouvillon stérile (sorte de coton-tige) au niveau du méat urétral et du gland.

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...