Elongation
santé au quotidien

Elongation

Auto-mesure tensionnelle
santé au quotidien

Auto-mesure tensionnelle

IRM en rhumatologie
santé au quotidien

IRM en rhumatologie

Perte d'appétit
santé au quotidien

Perte d'appétit

Maux de tête
santé au quotidien

Maux de tête

Scanner en rhumatologie
santé au quotidien

Scanner en rhumatologie

Verrues
santé au quotidien

Verrues

Constipation
santé au quotidien

Constipation

Angiome
santé au quotidien

Angiome

Hystéro-salpingographie
santé au quotidien

Hystéro-salpingographie

Légionellose
santé au quotidien

Légionellose

Scintigraphie rénale

Scintigraphie rénale

La scintigraphie rénale est un examen qui consiste à observer la fixation sur le rein d'un produit émetteur de radiations. Il permet d'estimer quantitativement et qualitativement le bon fonctionnement l'activité du rein.

Technique :

La scintigraphie correspond à l'injection intraveineuse d'un produit couplé à un marqueur isotopique émetteur de rayons gamma qui se fixe sélectivement sur les reins. Il s'agit le plus souvent de technétium 99. Une fois que le produit de marquage a atteint sa cible, celle-ci est balayée par une caméra qui mesure l'activité radioactive du marqueur capté par les cellules rénales.

Cette technique est toutefois moins employée depuis l'avènement de l'uroscanner et donne des résultats moins précis que l'échographie ou la radiographie.

Déroulé de l'examen :

Avant l'examen, le patient qui doit être bien hydraté boit 4 à 5 verres d'eau. Puis on lui injecte par voie intraveineuse le produit de marquage, généralement par le bras.

Après l'injection, la personne est allongée sur le dos, la caméra balayant la zone pelvienne, ou assise, la caméra balayant le bas du dos, afin d'observer l'activité rénale.

Indications :

La scintigraphie joue un rôle dans le diagnostic de diverses affections des reins.

Elle permet:

- la détection des anomalies congénitales : reins ectopiques (reins ayant une localisation atypique), reins en fer à cheval (deux reins collés en avant de la colonne vertébrale et de l'aorte par leur partie inférieure) ou encore reins atrophiés ou absents ;

- de déceler la présence de tumeurs rénales bénignes ou malignes ou de kystes. A l'image ils se traduisent par des zones où le marqueur ne se fixe peu ou pas ;

- la détection de traumatismes tels que des plaies ou des hématomes. La scintigraphie n'est cependant pas un examen d'urgence ;

- mettre en évidence des insuffisances rénales, des complications d'infections urinaires (pyélonéphrites), ou de transplantation rénale, la présence d'abcès...

sur le même thème

Carnet de santé de Mars 2016
carnet de santé
Carnet de santé de Mars 2016
Les Français soutiennent la hausse du paquet de cigarettes à 10€ et les fumeurs reconnaissent le...
L'art de la pensée positive
focus sur
L'art de la pensée positive
Prenons l'exemple de la nouvelle année. Au-delà des festivités, c'est l'occasion de se remettre...
Quiz audition
quiz
Quiz audition
Après un concert, on peut avoir des bourdonnements, mais ça passe... Les effets sonores sont-ils...